Nos vacances en caravane - Karen Daugherty

Mon blogue

Nos vacances en caravane

Nos vacances en caravane - Karen Daugherty

Depuis que j’avais mon permis de conduire, je rêvais de posséder une caravane portée, une autocaravane ou un camion aménagé pour voyager. J’avais aimé, lorsque j’étais enfant, les joies du camping. Avec mes parents et mon frère, nous partions chaque été pendant un mois avec une tente et le matériel nécessaire pour la vie au grand air. J’aimais les moments de camping dans la nature, quand nous allumions un feu sur lequel nous faisions griller des guimauves. Mon père avait une hachette avec laquelle il coupait du bois pour la flambée. L’odeur de ces moments était inoubliable : un mélange de fumée de bois, d’humidité aussi parfois, avec les arbres et le ciel pour seuls compagnons. Les instants les moins amusants étaient les confrontations inévitables avec la pluie, mais aussi avec les fourmis qui avaient envahi nos réserves de nourriture, les piqûres d’insectes divers…

Ce type de véhicule était parfait, à mon sens, pour voyager en famille avec des enfants en bas âge. Mes filles ayant trois et cinq ans, mon compagnon et moi, souhaitions voyager avec elles en toute sécurité. Le confort de ce véhicule était essentiel pour que toute la famille profite de vacances nomades. De plus, nous aimions assister, avec mon mari, à des festivals de musique qui duraient souvent plusieurs jours. J’avais déjà pris contact avec un vendeur qui proposait son autocaravane d’occasion à un prix défiant toute concurrence. J’avais vu son annonce dans un magazine que j’avais acheté en allant à mon traitement pour mes varices au laser. Nous n’avions pas des moyens financiers assez conséquents pour nous acheter un véhicule neuf. Aussi, cette opportunité m’emballa tout de suite.

Le véhicule était assez bien équipé. Une table avec quatre sièges, larges et confortables, permettait, les jours de pluie, de rester tranquillement à l’intérieur. Les repas seraient aussi plus agréables avec cet espace. Mon mari étant de grande taille, nous avons vérifié qu’il puisse se tenir debout dans le véhicule, ce qui était le cas. Les placards étaient assez grands pour accueillir de nombreuses provisions. L’espace de rangement était tel que nous pouvions emporter toutes sortes d’ustensiles de cuisine. C’était une véritable habitation. Je conclus l’affaire avec le vendeur dans la semaine qui suivit ma visite. Enfin, nous allions pouvoir projeter des vacances en famille comme je les avais toujours rêvées. Il ne nous restait plus qu’à nous trouver une destination pour les vacances de l’été prochain.