Hâte de devenir grand-mère - Karen Daugherty

Mon blogue

Hâte de devenir grand-mère

Hâte de devenir grand-mère - Karen Daugherty

Je suis passée rendre visite à mon fils et ma belle-fille hier. Ils ont été très surpris de me voir. En effet, d’habitude, c’est toujours eux qui se déplacent pour me voir. Je leur ai bien fait comprendre que je ne suis pas encore aussi vieille qu’ils ne le pensaient, malgré la petite tâche de couperose que j’ai sur le menton. En plus, je ne me suis pas déplacée en bus, ou en train, ou avec tout autre type de transport en commun. J’ai pris ma voiture. Eh oui, j’arrivais encore très bien à rouler pendant trois heures toute seule en voiture. Lorsque je suis arrivée chez eux, j’ai vu une lueur de joie dans les yeux de mon fils. Mais son air a tout de suite changé. Il a couru vers moi en me demandant ce qui se passait. Il pensait qu’il se passait certainement quelque chose de grave pour que je sois parvenue à me rendre chez lui dans de telles circonstances. Je lui ai tout de suite rassuré en lui expliquant que j’avais besoin de m’évader de temps en temps. Tous les trois, nous avons décidé de prendre le déjeuner dans la cour, en plein air. J’avoue que j’ai adoré l’ambiance chaleureuse qui régnait chez mon fils, mais il leur manquait quelque chose, un détail qui les rendrait encore plus heureux : un enfant. Je savais qu’ils sont à peine mariés depuis trois mois et qu’ils ont encore tout le temps, mais je m’impatiente de voir mon premier petit-fils ou ma première petite-fille. Je me suis dit que je devais leur en parler sinon, ils peuvent encore me faire attendre des mois, ou pires encore, des années. Pendant que nous étions assis pour profiter de l’air, j’ai commencé à glisser subtilement le sujet dans nos conversations. Je leur ai demandé s’ils ne se sentaient pas un peu seuls parfois. Ma belle-fille a confirmé ma demande, et j’étais rassurée, mais juste pour quelques instants. Elle a ensuite ajouté qu’ils avaient l’intention d’adopter un chat. J’étais vraiment déçue. C’est vrai que le chat, c’est mignon, mais il ne remplacera jamais un bébé. En effet, un enfant, ça pleure, ça joue, ça donne du bonheur et c’est merveilleux. Je me suis alors rendu compte que cela ne faisait pas encore partie de leur projet. Je me suis reprise en me disant que tôt ou tard, ils finiront bien par y songer. J’espère seulement que ce sera pour bientôt.